Gin Fluid

Gin Fluid

La Fluid est une aile de speed-riding destinée aux pilotes confirmés possédant déjà une solide expérience, sous voile comme à ski, ce qui fera d’elle une deuxième ou troisième aile selon le niveau de progression et la régularité de la pratique.

Elle est déclinée en 3 tailles : 8 m² – 9.5 m² – 11 

La 8 sera destinée aux riders très légers ou à la compétition.

la 9.5 conviendra à la plupart des riders.

la 11 sera plutôt adaptée aux grands PTV.

La conception

Au premier coup d’œil, on sent une recherche de performance ; pour ce type d’ailes, la Fluid a un allongement et un nombre de cellules plus importants.

Comme sur beaucoup d’ailes de speed, les suspentes sont dégainées afin de faciliter le séchage — l’âme s’endommage plus facilement lorsqu’elles sont gainées — alors un petit coup d’œil sera le bienvenu pour éviter de partir avec une clef !

Les élévateurs sont très longs, peut-être un peu trop, et ça devient vite un peu « fouillis », mais les repères de couleurs et les élastiques des commandes (on aime ou pas), permettent tout de même une rapide prise en main.

Les trims (sur les avants) sont difficiles à manipuler en l’air, heureusement il est rare d’avoir besoin de le faire tant le débattement aux commandes et la plage de vitesse sont grands.

Le Comportement

En vol

La prise en charge de l’aile est plutôt bonne, n’hésitez pas à mettre un peu de frein, mais seulement après une bonne prise de vitesse.

La ressource est excellente, comme sur la Nano, ce qui permet d’éviter de mauvaises surprises, et reste un atout pour ce type de voiles.
Les turbulences seront amorties par le fait qu’elle accordéonne pas mal, ce qui ne plaira pas forcément à tout le monde, mais on s’y fait.

Les commandes sont très réactives et précises et les tonneaux tournent sur place.
Bien que le débattement aux commandes soit long et physique sur la fin, le point de décrochage peut surprendre.

Encore une fois, la Fluid aime la vitesse.

À ski

Le pilotage est intuitif et l’aile se fait vite oublier si on est bon pilote et qu’on sait la manier. Elle demande tout de même une bonne maîtrise du tangage qui, une fois acquis, permet de skier en pente raide et à grande vitesse.

Dans les basse vitesses, il faut veiller à ne pas surpiloter si on ne veut pas voir une demi-aile partir en vrille, et garder un peu de vitesse pour ne pas voir l’aile vous tomber dans le dos.
La Fluid aime rider vite !

Comportement
Accessibilité
35%
Maniabilité / Precision
90%
Plané / Finesse
45%
Compétences en thermique
0%
Domaines
Speed-riding
80%
Speed-flying / Vol de proximité
60%
Vol rando / Montagne
30%
Soaring
25%
On aime
  • Précision
  • Piqué
  • Plané
  • Plage de vitesse
  • Potentiel à ski
On aime moins
  • Élévateurs
  • Trims
  • Très basses vitesses

L'essai en vidéo :

La Fluid est clairement faite pour les riders expérimentés, tant dans son potentiel que dans sa prise en main. Elle ravira les riders souhaitant aller au bout de leur progression, que ce soit en loisir ou en compétition. Voilà en tous cas une aile qui porte bien son nom, car dès les premiers runs, « fluide » est bien le premier mot qui nous vient à l’esprit !
Abovethepines
Speed-riding, speed-flying & mini-voile
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

Contactez-nous / Contact us

En cours d’envoi

2018 © Abovethepines

sem, Praesent suscipit facilisis elit. justo venenatis leo. massa Sed eget

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account