Level Wings Fizz

Level Wings FIZZ

La Fizz est l’aile de speed-riding pour pilotes débutants à confirmés de chez LEVEL WINGS, une toute nouvelle marque créée par François Bon, concepteur de renom et pionnier du speed-riding. On lui doit notamment les ailes devenues des références dans le milieu : les Neo S-Ride et X-Ride, et les Gin Nano et Fluid.

François Bon ne se lance pas dans sa propre marque à l’aveuglette. Depuis les années 2000, il conçoit des ailes ; chez Flying Planet, puis chez Aerodyne, avant d’être concepteur chez Gin et enfin chez Neo. François est aussi et surtout un pilote, il navigue dans le milieu du vol libre depuis des années que ce soit en speed-flying, parapente, ou en speed-riding à haut niveau.

Pour la partie speed-riding, la « Fizz » s’adresse aux pilotes allant de débutant à intermédiaire, voire même confirmé. La « Fury » est quant à elle destinée aux pilotes confirmés à experts, et aux compétiteurs pour les plus petites tailles.

La « Flame », qui se décline en de nombreuses tailles allant de 19 à 9 m2, est destinée au vol à pied, que ce soit pour le speed-flying, le soaring, le vol rando ou même le thermique selon la taille.

Et enfin, une sellette réversible et polyvalente qu’on pourra utiliser toute l’année, en speed-riding ou en grands vols, vient parfaire la gamme.

Nous avons eu la chance de pouvoir tester les Fizz 10 et 11,5 toute une journée à Val d’Isère et de rencontrer leur concepteur, François Bon.

La Fizz se décline en 8.5 – 10 – 11.5 – 13 – 14.3 et 15.6 m2


La conception

Le poids est tout de suite une bonne surprise en prenant le speed-bag en main (très bien conçu d’ailleurs), la voile est très légère !

La qualité est aussi au rdv. C’est dans l’atelier Aerodynamics, situé au Sri-Lanka, que François Bon à décidé de faire fabriquer LEVEL WINGS pour des raisons évidentes de qualité. C’est à Aerodynamics que Phi (la nouvelle marque d’Hannes Papesh) et BGD doivent leur réputation de matériel de qualité.

Les élévateurs 2 brins sont simple et propres, en fine sangle noire comme on les trouve sur beaucoup d’ailes de speed-riding. Les avants sont différenciés des arrières par un code couleur (respectivement rouge et bleu).

Les commandes de frein sont ergonomiques et munies d’une petite boule, comme sur les Fluid. Un élastique les relie à la base des élévateurs pour faciliter leur préhension et éviter les tours de frein. Ceux qui n’aiment pas pourront toujours les couper.

Un aimant de bonne qualité connecte les freins aux élévateurs, il trouve cependant ses limites lors de manipulations brutales.

Le réglage d’origine des freins est assez long, et il ne faudra pas hésiter à les raccourcir un peu si ça vous gêne.

Les trims sont petites (5 cm) mais efficaces, elles paraissent assez basses mais le but est de pouvoir les manipuler en gardant un contact au frein. Il est de toute façon bien rare de les manipuler pendant le run, car la plage de vitesse aux commandes est souvent largement suffisante.

Les suspentes sont en dyneema de chez Liros et entièrement dégainées. Elles possèdent plus de brins et un tressage plus serré que la plupart des suspentes dyneema classique, limitant ainsi la rétractation et l’effilochage.

Le cône de suspentage est court, donnant ainsi à l’aile une bonne réactivité sur l’axe de roulis.

La voile est en tissu Dominico 30D pour l’intrados et l’extrados, réputé pour sa légèreté et sa très faible porosité. Les diagonales et renforts internes sont en Porcher Skytex 40HF, connu pour son excellente résistance à la déformation.

Une conception intelligente qui permet un bon compromis poids/robustesse. Le résultat donne une aile légère qui se fait facilement oublier lors des phases de ski, tout en demeurant résistante aux contraintes du speed-riding.

L’allongement de 3.5 est plutôt grand pour une aile débutant, ce qui rend la Fizz très maniable tant en vol qu’à ski.

Le nombre de cellules (19) n’est pas trop important pour garder de l’amortissement en turbulence et de la tolérance au pilotage.

Des joncs souples mais efficaces maintiennent le profil du bord d’attaque, et n’ont pas l’air de craindre les rangement un peu sauvages dans le speed-bag.

La conception interne, qui se laisse deviner en transparence, a l’air soignée et bien pensée pour maintenir un profil stable sans surcharger l’aile. Mais ce sont là les secrets de fabrication qu’on laisse à son concepteur.

Des loops sont réalisés sur les suspentes arrières au niveau des maillons pour permettre de corriger le calage qui avec les années à tendance à bouger, comme sur toutes les ailes. Il suffira de défaire ce loop pour rallonger les suspentes si vous sentez l’aile trop cabreuse après plusieurs saisons.

La sellette réversible est confortable et très polyvalente. Elle est conçue de manière à pouvoir servir toute l’année, autant en speed-riding ou en vol rando qu’en parapente, grâce à une multitude de fonctionnalités et accessoires très bien pensés.

Voyez par vous-mêmes : http://www.speedfly.org/levelwings/fusion/


Le comportement

Au gonflage, l’aile écope doucement et monte sans brutalité. En position trimée, seule une petite tempo est nécessaire, tandis qu’une fois détrimée, elle demandera une tempo plus franche. On relèvera progressivement les mains au fur et à mesure qu’on prend de la vitesse.

La prise en charge se fera rapidement si besoin est, en affichant du frein après une légère prise de vitesse. En restant bras hauts, la prise en charge sera beaucoup plus tardive car le piqué est bien présent.


En vol

Le plané semble bon même si nous n’avons pas eu l’occasion de faire de mesures précises. Il est en tous cas largement suffisant en affichant du frein, même dans les petites tailles.

Le pilotage est précis et réactif pour une aile débutant, un pilote confirmé prendra plaisir à voler avec cette Fizz en envoyant facilement des tonneaux. Quant aux pilotes débutants, ils ne seront pas déstabilisés pour autant car l’aile est très stable et pardonne les bien les petite erreurs de pilotage. Attention tout de même à ne pas être trop brutal et à voler sous un taille raisonnable.

La ressource est vraiment très bonne même avec une vitesse relativement faible, c’est un des point fort des LEVEL WINGS. François Bon a toujours tenu à concevoir des ailes avec une bonne ressource, ce qui est un gage de sécurité en speed-riding comme en speedflying.

Le piqué est aussi très présent pour une aile débutant à intermédiaire. Même sans détrimer, en levant les mains, on sent vraiment l’angle de piqué augmenter et il est facile d’aller se reposer avec précision.

À ski

Replaquer les skis dans la pente est donc très facile grâce au piqué et à la ressource de la Fizz, qui permettent une bonne gestion de l’angle de plané. Il est rarement nécessaire d’avoir à faire de gros virages pour se rapprocher de la pente, et on peut compter sur la ressource si on trouve que le sol arrive un peu trop vite.

En enfonçant profondément les freins, on pourra poser en douceur puis relever progressivement les mains pour laisser place au ski.

Skier est très agréable sous cette Fizz, on a peine à croire qu’on est sous une aile débutant tant la maniabilité est bonne, même en grande taille. Le piqué permet de skier dans des pentes assez raides avec une bonne vitesse, sans décoller de manière intempestive.

Le roulis est très présent et l’aile se place facilement sur la tranche, permettant de prendre de l’angle, tailler de belles courbes et les refermer pour bien ralentir.

Le délestage est bien supporté, même si on sent l’aile un peu fragile sur la tête à basse vitesse dans des terrains chaotiques, finalement elle ne bronche pas et on peut se concentrer sur le ski.

Les basses vitesses sont faciles et agréables car l’aile est légère et tient sagement sur la tête. Il faudra quand même bien gérer le tangage pour l’empêcher de dépasser dans les pentes raides, ou si on la détrime. Mais on peut vraiment la tenir fermement aux freins sans craindre qu’elle ne décroche dans le dos, et il suffira de se laisser partir dans la pente pour décoller si besoin est.

Trimée, l’aile est vraiment facile et suit bien, ne demandant pas trop de gestion. Un pilote débutant trouvera facilement ses marques même si la Fizz demande légèrement plus de pilotage qu’une aile ultra-débutant, qui fera tout toute seule mais dont les capacités de progression sont limitées.

En détrimant progressivement au fur et à mesure de son évolution, le pilote de la Fizz pourra vraiment progresser en augmentant encore le piqué de l’aile.
Le ski se fera plus présent et il faudra affiner son pilotage. La gestion du tangage et du roulis deviendra très intéressante, et il faudra du temps avant d’atteindre les limites de la Fizz et de s’ennuyer dessous.

À pied

La Fizz n’est pas une aile de speedflying, mais il existe pour cette pratique des ailes spécifiques dont les capacités sont adaptées au vol à pied (Chez LEVEL WINGS, c’est la Flame).

Comme toutes les ailes, il est cependant possible de voler à pied avec. Grâce à sa ressource, la Fizz devrait permettre de poser et décoller correctement. Mais veillez à bien connaître votre aile à ski avant de vouloir voler à pied ; ne choisissez pas une taille trop petite et n’oubliez pas que le vol à pied avec ce genre de voile est une discipline extrême pratiquée par des pilotes confirmés voire experts.


L'essai en vidéo

Comportement
Accessibilité
80%
Maniabilité / Précision
85%
Plané / Finesse
45%
Compétences en thermique
0%
Domaines
Speed-riding
100%
Speed-flying / Vol de proximité
40%
Vol rando / Montagne
30%
Soaring
20%
On aime
  • Piqué
  • Ressource
  • Maniabilité
  • Potentiel de progression
On aime moins
  • Réactivité pour les ultra-débutants (surtout à ski)


Conclusion

En grande taille et en gardant une position trimée, la Fizz pourra vraiment s’adresser à des pilotes très débutants. Même si elle est un peu réactive pour les tous premiers pas en pente-école et les ultra-débutants pas très dégourdis, elle correspondra parfaitement à un pilote en sortie d’école cherchant une aile pour parfaire sa progression, jusqu’à devenir un bon rider capable d’évoluer sur toute sorte de terrain.

La Fizz conviendra aussi très bien aux pilotes occasionnels ou de niveau intermédiaire qui préfèrent, même sans trop descendre en taille, rester sous une aile facile et tolérante mais sans perdre en performance et en maniabilité.

Essayez cette Fizz et vous comprendrez.

http://www.speedfly.org/

Abovethepines
Speed-riding, speed-flying & mini-voile
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

Contactez-nous / Contact us

En cours d’envoi

2018 © Abovethepines

Aliquam ut ut libero. odio neque. massa

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account